Nourriture et boissons

Discussion dans 'Règles' créé par Svartalfar, 23 Mars 2018.

  1. Svartalfar

    Svartalfar Créateur Le Roy c'est Moi !

    La Nourriture revêt un aspect particulièrement important pour les populations des Terres gastes. Le sol, ravagé par l'érosion, délavé par les pluies et les crues, parsemé de mares contaminées et brûlé par les agressions chimiques et radioactives des bombes de l'Ancien monde n'est plus vraiment productif. Bien sûr, des individus opiniâtres sont parvenus, à force de soin, d'acharnement et de déjections à rendre à des parcelles de terre des semblants de fertilité mais dans l'ensemble, seules les herbes dures qu'affectionnent les Brahmines parviennent encore à pousser.
    Fort heureusement, la Nature trouve toujours un chemin. Malgré l'aridité apparente des plaines du Tennessee, malgré la pauvreté du sol, des plantes comestibles parviennent à pousser. Des oasis, minuscules ou plus étendues, sont même réputées exister, mais elles sont rares, voir inventées.
    Ailleurs, dans les grottes et les réseaux souterrains, mousses et champignons permettent d'assurer sa subsistance, pour peu que l'on survive aux pièges de tels environnements. Quant au reste et bien... la viande est un met très recherché.


    Notes : les aliments décrits en dessous se retrouvent dans les Terres gastes. Les denrées propres aux Smokies et Grey Mountains, "l'Autre monde", ne sont pas abordés. Bien évidemment, les informations associées à chaque aliment entre dans la "culture générale" de tout un chacun. Il s'agit d'informations de base que tout le monde connait. En fonction de la faction ou de l'historique du personnage, il pourra être amené a savoir plus de choses sur tel ou tel ingrédient, voir des informations contredisant la sagesse populaire.


    Les plantes (open)


    Les plantes comestibles sont peu nombreuses, mais ont pu être adapté à la culture vivrière. Elles représentent un véritable enjeu vital pour les populations des Terres gastes,


    • Chou rad : cette espèce de chou aux feuilles bleu-vert, semble se plaire dans ces terres pourtant ingrates. Aliment de base, il pousse dans toutes les communautés, et se retrouve même parfois à l'état sauvage.
    • Fruit mutant : fruit spongieux et bosselé poussant sur de petits arbustes, le Fruit mutant serait apparu à l'ouest d'ici, et aurait peu à peu colonisé certaines parties des terres gastes. Il se retrouve généralement près de mares, ou autour d'Oak Ridge, si bien que l'on estime que ce furent les troupes de l'Enclave qui l'apportèrent.
    • Baie des rêves : Baies blanches striées de violet, elles se retrouvent au ras du sol, poussant à partir de bosquets rampants s'étendant dans toutes les directions. Juteuses, elles ont un petit goût piquant, mais provoquent des migraines et des hallucinations en trop grande quantité. Très appréciée des Raiders de tout poil, elle est une des friandises préférées du rat. Victime de son succès, elle a disparu de beaucoup d'endroits.
    • Champignon de grotte : brillant d'une douce lueur verdâtre, ce champignon au long pied fin est une véritable éponge à radiation. Un peu cahoutchouteux en bouche, il a la capacité d'absorber les radiations du corps, qui sont alors évacuées avec lui par voie naturelle. Mais comme tout champignon, il a aussi la faculté d'absorber les pollutions du sol, ce qui peut le rendre particulièrement toxique. Il est donc surnommé le Champignon du Destin, car il offre soit la vie, soit la mort.
    • Champi-cervelet : ressemblant vaguement à un cerveau par sa couleur et les circonvolutions de son chapeau, ce gros champignon n'est pas consommable tel quel. Les Goules peuvent le consommer sans mal mais pour les autres, la solution est de les éviter. Certaines personnes auraient cependant trouvé le moyen de les consommer.
    • Manradgore : Ce tubercule miraculeux est composé d'un gros bulbe et de deux extensions charnues, desquelles partent des centaines de rhizomes rappelant des poils. Il peut pousser partout et est excellent au goût et à la consommation cependant, les plants sauvages sont pour une raison inexpliquée relativement rare. De plus, sa culture intensive épuise les sols, et demande très bonne organisation et généralement le recours aux engrais. De ce fait, les petites localités en voient peu la couleur (qui tire de l'orange au jaune, soit dit en passant).




    Les viandes (open)

    Les créatures ne manquent pas dans les Terres gastes, mais les chasser comporte le risque de très vite devenir la proie.
    • Larve bouffie : Ces énormes larves blanches sont grasses, gluantes et crachent un liquide acide infect, mais sont une grande source de protéine. Trouvée en abondance sur les carcasses des gros animaux et dans les oothèques des Mouches bouffies et des Fourmis géantes, elles sont un complément alimentaire apprécié, mais parfois bien gardé.
    • Viande de rat : Ce petit animal prolifère un peu partout, fournissant un des apports de base en protéine. Les communautés les plus importantes ont toutes commencées à faire des élevages de ces créatures bien pratiques, avant que la situation ne leur échappe et qu'elles se retrouvent envahies. Depuis, les rats peuplent les égouts et les rues mal famées des cités d'après-guerre du Tennessee, y prospérant presque plus que leurs propres habitants.
    • Viande de chien : Le chien a été relativement peu modifié par la cataclysme qui mit fin à l'ancien monde. Par conséquent, sa viande est une denrée appréciable et sans risque, si l'on oublie qu'il faut d'abord mettre à mort une bestiole composée de muscles et de dents. On consomme cependant peu de chien, tant leur rôle en tant que compagnon est utile aux communautés et voyageurs.
    • Chair de Radcafard : Ecoeurante à l'odeur, presque sans goût et à la texture déplaisante. Mais de la nourriture, c'est de la nourriture !
    • Chair de Mouche bouffie : Il n'y a pas grand chose à dire dessus. Son goût est presque inexistant, si ce n'est une sensation diffuse et indéfinissable, qui perdure au fond de la gorge et que même trois verres d'alcool ne parviennent pas à effacer. Bref, c'est de mauvaise qualité mais bon, ceux qui envisagent de consommer de la chair de cette créature ne peuvent généralement pas faire autrement.
    • Chair de Radcrap : Bien que la chair de ce gros crapaud pustuleux est parfois servie grillée, elle est la plupart du temps préparée en ragoûts, ce qui permet d'atténuer ce très fort goût de vase.
    • Chair de Fourmi : Bien que demandant d'être débarassée de ses glandes à acide, la fourmi est suffisamment grosse pour fournir une bonne quantité de viande. Cela ne vaut pas forcément la peine de les chasser cependant, car elles se déplacent rarement seules, et que leur chair est tout sauf un délice.
    • Chair de Termite : Mauvaise, piquante, la chair de termite arrache une grimace. Cependant, la tête est très chargée en nutriments. Le principal souci étant que les termites, comme les fourmis, ont énormément grossies depuis la chute des bombes...
    • Chair humaine : Vous êtes un monstre pour y avoir touché.
    • Viande de Salamandre : Gros batracien bipède, la Salamandre est une source appréciable de nourriture, mais son agressivité et son mode de vie en cellule familiale font qu'elle n'est chassée que par des professionnels. Le reste de la population lui préfère la brahmine. Le Steak de queue de salamandre est cependant réputé comme un met délicat.
    • Steack de Brahmine : L'élevage de Brahmine est peut-être ce qui a sauvé le genre humain de l'extinction. A ce titre, le steack de Brahmine est un des rares plat à satisfaire tout le monde et à apporter un sentiment de soulagement, comme un répit dans cette existence difficile. Bien que rares sont ceux qui en dégustent dans les Terres gastes, tant l'animal est précieux à une communauté, elle se retrouve à la table des bourgeois des cités.
    • Lait de Brahmine : Riche et onctueux, le lait de Brahmine est une manne précieuse pour les habitants des Terres gastes. Plutôt commune dans les cités, les bouteilles de lait se vendent peu cher, ce qui en fait un aliment de base.




    Les boissons (open)

    Quelles soient indispensables ou d'agrément, les boissons des Terres gastes sont des produits fondamentaux, à la survie comme au commerce.
    • Eau sale : Boueuse, irradiée, pleine de vers ou pire encore, cette eau est impropre à la consommation. Pourtant, elle est une des boissons les plus consommées, tant l'eau est rare. Prise dans les mares, les puits, les égouts, récoltée dans les flaques ou tirée des rivières polluées du Tennessee, elle est bue par une écrasante majorité de la population. De nombreux systèmes ont été mis au point afin de la purifier, mais tous n'ont pas prouvé leur complète efficacité.
    • Eau purifiée : la plus précieuse de toute, l'eau purifiée est obtenue par un complexe système de filtrage et de traitement des eaux usées ou irradiées. Le processus diffère grandement en qualité d'une communauté à une autre et encore maintenant, l'eau purifiée est un luxe que se réserve parfois les puissants.
    • Whisky : Ce nectar estampillé U.S.A est un des trésors d'avant-guerre les plus recherché. Les distilleries de Lynch se vantent d'en avoir retrouvé la recette, mais leur alcool n'est qu'une pale copie. Utiles, il n'est pas rare de voir les bouteilles vides troquées contre de la nourriture ou réutilisées.
    • Bière : Piégées à l'intérieur de leur bouteille, les levures ont pendant deux cents ans poursuivi leur travail de fermentation, résistant au temps et aux radiations. Si l'ouverture d'une bière d'avant-guerre peut réserver quelques surprises, les populations des Terres gastes sont parvenues à recréer des variérés artisanales, à partir des herbes gaminées des plaines. Alcool bon marché, il est brassé partout et souvent servi dans les rades.




    Nourriture d'avant-guerre (open)


    Cette nourriture a, on ne sait comment, conservé sa fraicheur malgré les siècles de poussières et d emauvaise conservation.

    Steack sauce Salisbury, Oeufs à la diable, frites fraiche au jaune éclatant, sandwish au pain pas encore rassis, elle semble trop belle pour être vraie.



    Ces listes sont susceptibles d'évoluer en fonction de mes idées ou de vos découvertes aussi, pensez à y jeter un oeil de temps à autre.
     

Partager cette page